Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Provinces de Chine

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

26 Septembre 2016 , Rédigé par Brigitte Publié dans #Hebei

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Après Zhaozhou, Yujia Cun et Cang Yan Shan, nous partons à la découverte de Zhengding, ville paisible, riche de superbes pagodes et d'un temple méritant le détour.

Shijiazhuang, Zhengding, Shijiazhuang Zhengding international airport

Zhengding fut, pendant plus de 1000 ans, de la dynastie Sui (581-618) à la dynastie Qing (1644-1912), un important centre du bouddhisme, notamment du bouddhisme zen.

Les temples et pagodes qui subsistent encore en témoignent.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Beaucoup de vie sur la place centrale.

Place centrale

Place centrale

Un concert peu ordinaire, très dynamisant en ce début de journée.

Un accueil très chaleureux, dès le matin, sur cette grande place de Zhengding.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Un peu plus loin, un groupe de chanteurs, une chorale...

Alors que nous nous approchons pour regarder la partition qu'ils déchiffrent, la chef de choeur décide de leur faire chanter une oeuvre qu'ils connaissent parfaitement. Grand branle bas de combat !

Tous se rangent, se tournent vers nous et c'est parti...Je vous laisse apprécier la joie que l'on lit sur tous ces visages.

Temple Tianning

Pagode Lingxiao, seule à subsister

Pagode Lingxiao, seule à subsister

Une stèle neuve retient notre attention.

Elle a été dressée en 2014 à la mémoire du Père et évêque Franz Schraven et de ses 8 compagnons, des religieux français, allemands ou Italiens.

Lors de l'assaut des forces japonaises en 1935, plus de 10 000 chinois ont trouvé refuge dans la résidence de l'évêque et la cathédrale catholique.

Franz Schraven et ses 8 compagnons furent capturés par les japonais alors qu'ils essayaient de protéger les femmes et enfants chinois d'abus sexuels. Ils furent ensuite tués et brûlés au pied de la pagode Lingxiao, à côté du temple Tianning.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Avant de rejoindre un autre temple, petit intermède avec ce promeneur d'oiseaux, à vélo

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Temple Longxing ou Temple Dafo

Ce temple a été construit durant la dynastie Sui (581-618) et restauré par la suite.

Pavillon Altaar ou autel bouddhique

Pavillon Altaar ou autel bouddhique

Salle des rois célestes

Cette salle date de la dynastie des Song du Nord (960-1127). Elle a été restaurée durant la dynastie Qing (1644-1912).

Le Bouddha bienveillant Maitreya nous accueille sous sa forme de Milefo, jovial et bedonnant.

Il est en bois, mais tellement recouvert de peinture que l'on peine à voir qu'il s'agit de bois...

De chaque côté dans la salle, 4 statues de guerriers en argile, datant de 1982, le protègent.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

A l'extérieur du pavillon.

Les couleurs utilisées pour ce dessous de toit sont particulièrement belles

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Détail

Détail

Pour les catholiques, ce serait un baptistère...Etonnant les rapprochements que l'on peut faire entre les différentes religions.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Salle Manichéenne

Statue dorée de Shakyamuni

Statue dorée de Shakyamuni

Magnifique salle où se trouvent d'anciennes fresques datant de la dynastie Ming (1368-1644). Certaines sont en cours de restauration.

Restauration de fresques
Restauration de fresques

Restauration de fresques

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Au fond de la salle, en arrière, une déesse de la miséricorde, Guanyin est représentée dans la posture lalitasana, position assise de délassement, une jambe pliée sur le siège et l'autre pendante.

Parmi les nombreuses visites de temples que nous avons pu faire en Chine, c'est la première fois que je porte attention à une Guanyin dans une telle position, surprenant cette tenue décontractée.

Elle est entourée d'animaux et de luohan, des moines bouddhistes libérés du cycle des réincarnations.

Divinité Guanyin, la déesse de la miséricorde

Divinité Guanyin, la déesse de la miséricorde

Histoire d'arbres

Un couple d'arbres vieux de 1000 ans se font face, l'un dénommé l'arbre du dragon, l'autre l'arbre du phoenix.

Les chinois l'appellent aussi les arbres du couple ou du mariage. Si vous tournez autour, vous serez chanceux et heureux...

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Tout est bon pour gagner un peu de bonheur, difficile à comprendre...

Tout est bon pour gagner un peu de bonheur, difficile à comprendre...

Arbre restauré...soigné...

Arbre restauré...soigné...

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Autel bouddhique

Cette salle date de l'époque où régnait l'Empereur Qian Long (1736-1795), durant la dynastie Qing (1644-1912).

Bouddhas en bronze dos à dos, datant de la dynastie Ming (1368-1644).

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Ses doigts ont été usés par les fidèles, même cassés sur l'un des deux bouddhas.

Maintenant, plus moyen d'y toucher ! Mais c'est un peu tard...

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Pavillon de la bibliothèque tournante

Pas facile en voyant le système de comprendre où les sutras étaient rangés...

Esthétiquement, c'est très joli.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Détail

Détail

Stèle de Qian Long

Un Empereur mandchou ayant longuement régné durant la dynastie Qing (1644-1912), d'octobre 1735 à février 1796, c'est à dire un peu plus de 60 ans, une force de la nature...

Poète, calligraphe,peintre et amateur d'art, homme cultivé parlant mandchou, chinois, mongol et tibétain, il fut tout de même un envahisseur pour nombre de populations d'Asie Centrale, notamment les Tibétains. Pour essayer de les associer au mieux à son empire, il ne les oublie pas sur les stèles...Il fait même construire des temples en leur honneur à Chengde, la résidence d'été des empereurs mandchous.

Le règne de l'empereur Qianlong est considéré comme l'âge d'or de la civilisation chinoise, l'apogée de la dynastie Qing. L'empereur, homme d'état ambitieux et conscient de son devoir, élargit les frontières de l'empire chinois en direction de l'Asie centrale. Poète, peintre accompli et maître de la calligraphie, il promut le développement de la culture chinoise dans tout l'empire. Collectionneur averti, il rassembla une des plus importantes collections d'art au monde. Il fonda la bibliothèque des quatre trésors, Siku Quanshu, afin d'établir la plus grande collection de livres de toute l’Histoire de la Chine. Ce fut pour la Chine une période faste d'expansion territoriale et de stabilité intérieure. Cependant, à la fin de son règne, les premiers signes de faiblesse de la dynastie Qing apparurent.

Wikipedia

Un texte écrit en caractères mandchous, chinois et tibétains, mongol probablement aussi.

Un texte écrit en caractères mandchous, chinois et tibétains, mongol probablement aussi.

Le commentaire de Jean-Yves concernant les stèles à Cangyan Shan m'oblige à faire quelques recherches...

Les stèles chinoises

Les stèles apparaissent souvent dans les architectures et dans les paysages chinois. Ce sont généralement des blocs d'une dimension imposante, dont la base est taillée en forme de tortue symbolisant le Ciel et la Terre et le sommet orné de deux dragons chinois enlacés (un dragon mâle et un dragon féminin, l'union créatrice du yin et du yang, que représentent les deux dragons). Elles sont gravées de textes. La conservation du texte est ainsi assurée pour des raisons diverses. Les stèles publiques communiquent les règles de droit que personne ne sera censé ignorer (à charge des communautés de les faire connaître à chacun). Les stèles comportant le texte des ouvrages définis au cours des âges comme classiques en Chine et mis au programme des examens (rassemblées à Xi'an dans ce qui est actuellement le musée de la Forêt de stèles). Mais d'autres stèles peuvent comporter des textes relevant de collectivités locales ou de groupements. Les stèles funéraires, à l’entrée des tombes, portent le ou les noms et une brève biographie des défunts. Les stèles religieuses, dans les temples, sous souvent recouvertes de motifs sculptés à tel point que le texte n'apparaît plus, encore qu'une date puisse avoir été gravée discrètement.
Les textes gravés pouvaient être reproduits, avant l'invention du livre mais même après afin d'offrir des modèles de calligraphie. On réalisait un estampage de la stèle gravée. Un estampage peu commun puisqu'on relève d'abord l'empreinte de la gravure avec une feuille humide. Cette feuille séchée, on la tamponne uniformément avec une encre noire. Les formes gravées apparaissent en négatif, les creux de la stèle gravée devenant des zones blanches sur fond noir. Tout lettré chinois possédait chez lui quelques estampages soigneusement montés en albums pour ses exercices personnels de calligraphie et pour ses loisirs d'amateur d'art et de collectionneur.

Wikipedia

Faisant face à la stèle Qian Long, la stèle de l'Empereur Kang Xi (1743).

Cette fois, pas de texte en tibétain ou mongol.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Pavillon de la bonté

Il date de la dynastie Song (960-1279)

S'y trouve une très belle statue en bois de Maitreya, élancée, haute de 7,40 m, peinte, décorée de multiples détails et couleurs.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Pavillon de la grande Miséricorde

Immense statue en bronze de Guanyin, aux multiples bras lui permettant d'apporter soutien et miséricorde au monde. 21,30 m de haut, fondue en 971.

Plus possible de monter à aucun des 3 niveaux pour l'admirer de plus près.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Elle se tient sur un magnifique socle sculpté datant de la dynastie des Song du Nord (960-1127).

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Les musiciens y ont toute leur place.

Les musiciens y ont toute leur place.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Celle-ci souffle dans un coquillage

Celle-ci souffle dans un coquillage

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

La salle de Vairocana

Statue magnifique, réalisée avec trois niveaux de quatre bouddhas, regardant dans quatre directions et reposant sur un socle ornés également de nombreux bouddhas.

Au total 1072 bouddhas, que nous n'avons pas comptés !

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Jardin à l'arrière du temple

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
La révolution culturelle est passée par là

La révolution culturelle est passée par là

Les balais de la région...

De loin, c'est très intriguant cette masse informe.

Pas de bambous, ni de paille de riz pour fabriquer des balais ici...Alors, le plastique des sacs en plastique semble faire l'affaire, quant à l'efficacité, j'en doute...

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Mieux vaut être de l'autre côté de la rue...

Mieux vaut être de l'autre côté de la rue...

Temple Kaiyuan

Le temple, datant à l'origine de 540, a été détruit en 1966, la première année de la révolution culturelle.

La tour de la cloche est toujours là, elle a été restaurée.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

La pagode très épurée, en briques brunes, date du début de la dynastie des Tang (618 - 907). Elle s'élève sur 9 niveaux.

Pagode Xumi

Pagode Xumi

A chaque coin de la base de la pagode, une sculpture

A chaque coin de la base de la pagode, une sculpture

Voici le célèbre Bixi, le plus grand de Chine, extrait d'une rue de Zhengding durant des travaux en l'an 2000. Un moment inoubliable pour les habitants qui étaient présents lors de cette découverte.

Cet animal mythique, moitié monstre, moitié tortue date de la fin de la dynastie Tang (618-907)

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Temple Linji

Un monastère encore en activité où nous avons pu apprécier depuis le jardin les chants d'un office.

Il tient son nom d'un grand maître du bouddhisme chan (zen), Linji Yixuan.

Lors de notre passage, des fidèles et des moines étaient en train de préparer une fête. Les statues étaient parées de leur plus beaux atours.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

La pagode Chengling est magnifique et encore bien différente de celles qu'on a pu voir jusqu'ici.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Temple Guanghui

Aucun vestige du temple, mais une pagode extraordinaire de style indien.

Elephants, lions, créatures marines et personnages ornent cette pagode

Elephants, lions, créatures marines et personnages ornent cette pagode

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Remparts

Rien de bien intéressant pour le moment, car la porte Changle, au sud de la rue Yanzhao Dajie, est en travaux.

Mais il est intéressant de savoir que la ville a été entourée de remparts s'étendant sur 24 km. avec un mur extérieur, un mur intérieur et un mur d'enceinte !

D'après le Lonely Planet, l'on peut en voir quelques vestiges à cette porte...

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Côté pratique

Pour visiter tous ces temples et pagodes, nous avons fait tout à pied, ce qui est bien agréable. Une journée est suffisante.

Certaines rues sont bordées de saules, les chinois y mettent de l'animation avec leurs différentes activités.

La ville de Zhengding se trouve à côté de l'aéroport de Shijiazhuang, à 15 mn de taxi.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Transport

  • De Shijiazhuang, depuis la gare routière des bus Xiwang Ke Yun Zhan jusqu'à notre hôtel à Zhengding, nous négocions un taxi pour 100 Rmb. 24 km de route environ, une demi-heure.
  • De Zhengding dans Zhongshan lu, près du centre historique jusqu'à Shijiazhuang Zhending international airport, nous prenons un taxi qui met son compteur en fonction, ce qui est rare à Shijiazhuang. Pour un quart d'heure de route, 50 Rmb. Vraiment très rapide et très pratique.
Hebei - Shijiazhuang - Zhengding

Hébergement

L'hôtel indiqué par le Lonely Planet est très bien situé, tout près des sites à visiter, et de la place centrale.

Huayang Jari Jiudian

2, Shanxi Lu

Tel : 0311 - 8801 1470

Nous choisissons une chambre à 230 Rmb, ne donnant pas sur la place qui est bruyante, et dont les sanitaires sont neufs. Très confortable.

Le petit déjeuner est compris dans ce prix.

Entrée du temple Longxing

Entrée du temple Longxing

Prochain rendez-vous

Leshan et son bouddha géant, dans le Sichuan.

Hebei - Shijiazhuang - Zhengding
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Fou ces balais en plastique...
Répondre
B
Très créatifs les chinois en matière de balais mais pour l'efficacité, c'est à voir...je pense notamment à un balai laveur fait avec de nombreuses bandes de tissus, il permet de mouiller, mais pas de frotter, rien de tel qu'une bonne serpillère :-)
Nous sommes presque voisins depuis une semaine... Bises spinaliennes à tous trois
B
Que de richesses dans ce temple ! J'aime bien aussi la pagode Xumi !
Bises
Répondre
B
Merci, Brigitte. Nous avons de la chance de pouvoir admirer de telles oeuvres d'art.
Bises